Les tendances du business de la musique

Que l’avenir de la musique soit social ou pas, les entrepreneurs sont certains, pour relancer le business de la musique ils préfèrent le partage aux gadgets du streaming. Les rayons des magasins, les salles de concert, les affiches des festivals en sont tellement remplis que les petits nouveaux ont du mal à s’y faire une place. Le business de la musique est exploité totalement par les artistes à succès, avec des entrepreneurs résolus à investir et chambouler le marché.

salles-de-concert.jpg

La tendance est aux applications de rencontres, en rallumant la flamme des fans du streaming et en leur redonnant goût à l’inconnu. Les plateformes d’écoute en ligne n’auront plus à présélectionner pour les mélomanes les artistes ou les playlists qui pourraient leur plaire, mais ils les laisseront se conseiller entre eux. En effet, les gens cherchent à constituer eux même et à personnaliser leurs albums et leurs découvertes.

Quelles évolutions peut-on espérer pour le business de la musique en 2016?

Les compils numériques sont l’avenir du business de la musique. Pendant que les plates-formes de streaming, comme par exemple Apple Music, Deezer ou Spotify, représentent l’avenir économique de la musique enregistrée, les playlists numériques constituent une continuation moderne et innovante, avec une conception plus complexe et des enjeux économiques plus lourds. Alors qu’on connaissait à peine les playlists il y a encore quelques années, le business de la musique se fait en grande partie sur elles. Cette année, le business de la musique évoluera davantage dans la curation sociale, avec des applications plus proches et plus intéressantes encore.

La musique: un business toujours rentable?

La musique est un business toujours rentable, avec toujours une multitude de nouveaux artistes et de nouveaux morceaux mis à disposition des millions de passionnés de musiques et de futurs passionnés inlassablement ouverts à toutes les nouveautés.

business-de-la-musique.jpg

Les maisons de disques l’ont compris et comptent bien suivre le filon.